Arguments chez la concurrence /e/

Je plaide la cause de iodé chez la concurrence /e/community

A lire jusqu’au bout svp !

Moi je viens de /e/.
Enfin de la concurrence à /e/ qui avancait trop lentement à mon gout ! Là tout d’un coup ils annoncent leur version stable pour bientot. Se faire depasser par un petit nouveau alors qu’ils existent depuis au moins 2018 ce serait la honte.
Pour l’instant je reste sous /e/ parce qu’il vont sortir Android Q pour mon Galaxy S7. Pour faire vivre plus longtemps de vieux appareil /e/ a une longueur d’avance encore.

Iodé et /e/ ne sont pas vraiment pareil.

Déjà le pare-feu, qui est la force de iodé mais aussi un point de discorde car non open source.

/e/ fournit tout un eco système autour avec plein d’applications utiles ou pas pré installées.

Iodé lui, vous laisse le choix d’installer des applications et ne les preinstalles pas. (Ce qui pour moi est sa force car j’ai mes habitudes)

Iodé n’a pas d’eco système, je ne sais pas si c’est un avantage ou un inconvénient c’est très subjectif.
C’est un inconvénient pour l’accès grand publiques mais un avantage pour contrôler vraiment ses données. Mais il existe des services faisant que ça. (Cozycloud) et qui sont français. Donc pourquoi vouloir tout faire quand d’autre le font déjà et bien. @Antoine peut être un rapprochement entre les deux ?

/e/ a des dizaines de smartphones compatibles grâce a une multitude de développeurs.

Iodé en a moins mais avec certains services non open sources c’est moins évident. Et puis ils sont plus jeune, moins nombreux, etc il faut donner le temps au temps.

Je ne suis pas resté assez longtemps sur /e/ pour avoir des problèmes, mais étant beta testeur sur iodé, je sais que l’equipe dev (:wink: @vince31fr ) est a fond et très a l’écoute.

Pour le moment ne ne suis vraiment pas déçu de iodé et pour tout vous dire, c’est la premiere fois que je reste aussi longtemps sur la même Roms et j’ai même repris mon ancien smartphone (Mi9 contre Redmi note 11) pour pouvoir être dessus.

Voilà pour mon petit avis la dessus.